Est-il possible de faire un spectacle destiné aux sourds et aux mal-entendants et en même temps aux entendants ? Est-il possible de faire que ce spectacle soit compréhensible et agréable pour deux publics aussi différents ? Et pour corser le tout, est-il possible de réaliser ce spectacle à partir de l’Enfer de Dante, un texte connu pour sa beauté, mais aussi pour sa complexité. C’est de ce défi magnifique qu’est né Con Voce Nuova – L’Inferno di Dante. 

Ce spectacle de théâtre et de danse est né de la rencontre entre Filippo Calcagno, un acteur sourd qui travaillait sur un monologue en langue des signes de l’Enfer, et du metteur en scène Alessio della Costa. L’idée leur est venue de produire un spectacle qui ne soit pas réservé aux seuls sourds mais auquel un public “d’entendants” pourrait aussi trouver plaisir à assister.

La base du spectacle est née du travail de Filippo Calcagno qui utilisait pour traduire et exprimer la poésie de Dante un langage complexe basé sur la langue des signes mais engageant l’ensemble du corps. Il s’enrichit avec la présence de deux danseurs, et de deux récitants. Ces derniers explique Alessio della Costa ne devaient pas être sur scène car «les spectateurs auraient vu bouger leurs lèvres sans rien entendre», comme il l’expliquait au Corriere del Trentino.

Ce spectacle qui a été créé à Trente à l’automne 2017, est donc repris le dimanche 18 mars à la Fabbrica del Vapore à Milan.

Pour plus de détails le site d’EmitFlesti , et la vidéo ci-dessous donne une idée du spectacle: