Abbaye de Cluny

Abbaye de Cluny

L’abbaye de Cluny a été fondée en 910, à quelques kilomètres de Mâcon, en Bourgogne. L’abbaye était contrôlée directement par le pape, ce qui contribua à son rayonnement. Ce monastère appliquait la règle bénédictine, par Benoît de Nursie au VIe siècle. La journée est rythmée par la liturgie des heures, qui prévoit que les moines de la communauté se ressemblent huit fois par jour pour prier en commun. En dehors des offices, les moines s’adonnent à un travail manuel, sans sortir du monastère. Théoriquement, celui-ci doit être auto-suffisant. Il est dirigé par un abbé, qui en est aussi le père spirituel. 

L’ordre de Cluny (une branche de l’ordre bénédictin) compta jusqu’à 2.000 communautés réparties en France, en Italie, en Espagne, en Angleterre et dans d’autres parts de l’Europe. 

Dante ne choisit pas par hasard l’exemple de Cluny, emblématique de la dérive d’institutions monastiques victimes de leur trop grande richesse, et dont la rigueur morale s’était relâchée. Saint Bernard, dans un lettre à un neveu qui était entré à Cluny, il se moquait de l’hypocrisie des moines de l’abbaye et de leurs vêtements «doux et chauds» avec des «manches longues et de grandes capuches».