Narcisse – Narcisso

Narcisse – Narcisso

Narcisse, dans la mythologie grecque, est le fils du dieu-fleuve Céphise et de la nymphe Liriopé. Jeune homme très beau, mais fier et insensible il repousse tous ses prétendants et prétendantes. La nymphe Echo tombe amoureuse de lui et, à son tour, est repoussée. Elle va dépérir et sera réduite à sa seule voix. Ses plaintes sont entendues par Némésis. 

Pour le punir, la déesse va faire en sorte que Narcisse se regarde dans l’eau d’une source. Il tombe amoureux de son reflet mais ne peut le saisir. Il en devient si épris qu’il dépérit lui aussi et se transforme en la fleur qui aujourd’hui porte son nom. 

C’est à cette histoire que fait allusion Dante au vers 18 du Chant III du Paradis, lorsqu’il parle de «l’erreur» qui «embrasa l’amour entre l’homme et la source» (“per ch’io dentro a l’error contrario corsi / a quel ch’accese amor tra l’omo e ’l fonte.”)

Dante a sans doute puisé son inspiration dans Ovide qui raconte cette histoire dans ses Métamorphoses (LIvre III, Narcisse et Echo). En voici quelques vers traduits par Marie Cosnay :

Il boit et saisi par l’image de la beauté vue 

aime un espoir sans corps. Il croit que c’est un corps, c’est de l’eau. 

Il est stupéfié ; immobile, à son visage

il s’accroche, comme une statue en marbre de Paros (v. 416-419)

  • SourcesDante Dictionnary, Oxford, 1848, Paget Toynbee; Wikipedia ; Les Métamorphoses, Ovide, traduction Marie Cosnay, Éditions de l’Ogre, Paris, 2017, v. 370-512.