Chant XIX

Huitième cercle • Fraudeurs • Troisième bolge • Simoniaques • Le pape Nicolas III • Invective de Dante contre les papes simoniaques. 

Ô Simon le Mage, ô misérables disciples,

vous rapaces, adultères pour l’or et l’argent, 

alors que les biens de Dieu ne doivent•3 

être épousés que par les seuls vertueux, 

il convient que pour vous sonne la trompe, 

puisque vous êtes dans la troisième bolge.•6 

Déjà nous étions, à la fosse suivante, 

montés sur le roc à cet endroit 

qui surplombe la fosse en son milieu.•9 

Ô suprême sagesse, quel art 

tu montres au ciel, sur terre et dans la monde du mal, 

et comme ton pouvoir distribue justement!•12 

Je vis sur les côtés et sur le fond, 

la pierre livide pleine de trous, 

tous ronds et de la même largeur.•15 

Ils me semblaient ni plus étroits ni plus larges 

que ceux de mon beau San Giovanni, 

qui sont faits pour recevoir les baptisés;•18 

je brisai l’un d’eux, il y a peu d’années, 

pour en tirer quelqu’un qui s’y noyait : 

et que cela soit la preuve qui détrompe chacun.•21 

De la bouche de chaque trou sortaient 

les pieds d’un pécheur et ses jambes 

jusqu’à la cuisse ; le reste était dedans.•24 

Les plantes des pieds étaient enflammées ; 

pour cela les articulations étaient secouées si fort, 

qu’elles auraient rompu cordes et liens d’osier.•27 

Comme la flamme sur des objets huileux 

monte par le bord pour envahir toute la surface ; 

celle-ci allait ainsi des talons aux pointes.•30 

« Qui est celui, maître, qui se fâche 

s’agitant plus que ses consorts », 

dis-je, « et que lèche une flamme plus rouge?».•33 

Et lui à moi : « Si tu veux que je te porte 

en bas par ce côté où la pente est plus douce, 

tu sauras de lui qui il est et quels furent ses torts.»•36 

Et moi : « Ce qui te plaît me va bien ; 

tu es mon seigneur, et tu sais que je ne m’écarte 

pas de ton vouloir, et tu sais ce que je tais.»•39 

Alors nous vînmes sur la quatrième digue ; 

tournant et descendant à main gauche 

là dans le fond étroit et percé de trous.•42 

Le bon maître ne me déposa pas 

de son flanc, avant de m’avoir amené au trou 

de celui qui se lamentait tant avec sa jambe.•45 

« Ô qui que tu sois qui te tiens en dessous, 

âme misérable plantée comme un pieu », 

commençai-je à dire, « si tu peux, parle.»•48 

Je me tenais comme le moine qui confesse 

le perfide assassin, qui, déjà dans la fosse, 

le réclame pour retarder la mort.•51 

Il cria : « Est-ce toi déjà debout ici, 

est-ce toi déjà debout ici, Boniface ? 

L’écrit m’a menti de plusieurs années.•54

T’es-tu si tôt rassasié de ces richesses 

pour lesquelles tu n’as pas craint de prendre

la belle Dame par tromperie, pour ensuite la maltraiter?».•57 

Je devins comme ceux qui restent 

interdit, car n’ayant pas compris 

ce qu’on leur a dit, ils ne savent que répondre.•60 

Alors Virgile : « Dis-lui vite : 

“Je ne suis pas celui, je ne suis pas celui que tu crois” » ; 

et je répondis comme il m’était prescrit.•63 

Sur quoi le damné tordit fort ses pieds ; 

puis, soupirant et avec une voix plaintive, 

me dit : « Que me demandes-tu donc?•66 

Si de savoir qui je fus tu te soucies tant, 

que tu aies pour cela descendu cette rive, 

sache que je fus vêtu du grand manteau.•69 

et vraiment je fus fils de l’ourse, 

si cupide pour pousser les oursons que sur terre 

je mis mon avoir en une bourse, et ici c’est moi.•72 

Sous ma tête sont enfoncés ceux 

qui furent simoniaques avant moi, 

écrasés dans les fentes de la pierre.•75 

Là aussi je tomberai quand 

viendra celui que je croyais que tu étais, 

lorsque je fis ma question hâtive.•78 

Mais mes pieds m’auront brûlé et je serais 

resté ainsi dessus dessous plus de temps,

qu’il ne sera fiché ici les pieds rouges:•81 

car après lui viendra du ponant, un pasteur sans loi,

chargé d’actions encore plus infâmes, 

qu’il convient qu’il nous recouvre lui et moi.•84 

Il sera un nouveau Jason, dont la loi a régi 

les Macchabées ; et comme son roi lui fut arrangeant, 

le roi qui règne en France le sera aussi pour l’autre.»•87 

Je ne sais pas si je fus trop insensé, 

en lui répondant sur ce ton : 

« Eh, dis-moi : combien d’argent voulut•90 

Notre-Seigneur de Saint Pierre, 

avant de lui donner les clefs de son pouvoir ? 

Il exigea seulement : “Suis-moi”.•93 

Ni Pierre ni les autres prirent à Matthieu 

or ou argent, quand il fut tiré au sort 

pour le poste qui perdit l’âme criminelle.•96 

Mais tu es là, car tu es justement puni ; 

et garde bien l’argent mal perçu 

qui te rendit contre Charles insolent.•99 

Et n’était que me l’interdit encore ici 

le respect pour les saintes clefs 

que tu tins dans la vie heureuse,•102 

j’userais de paroles encore plus sévères ; 

car votre cupidité rend le monde dépravé, 

piétinant les bons et élevant les mauvais.•105 

C’est vous pasteurs qu’eut sous les yeux l’Évangéliste, 

quand il vit celle qui siège sur les eaux 

forniquer avec les rois;•108 

celle-ci naquit avec sept têtes, 

et ses dix cornes tenaient lieu d’argument, 

tant que la vertu plaisait à son époux.•111 

Vous vous êtes fait un dieu d’or et d’argent ; 

et en quoi êtes-vous différent de l’idolâtre, 

sinon que lui en prie un, et vous cent?•114 

Ah, Constantin, de combien de maux fut mère, 

non ta conversion, mais cette donation 

que reçut de toi le premier pape riche!».•117 

Et pendant que je lui chantais une telle chanson, 

soit mordu par colère soit par conscience, 

il dansait frénétiquement des deux pieds.•120 

Je crois que cela plut à mon guide, 

tant il écoutait d’un visage content 

le son de mes paroles de vérité.•123 

C’est pourquoi il me prit dans ses bras ; 

et quand je fus contre sa poitrine, 

remonta par le chemin par où il était descendu.•126 

Ne se fatiguant pas de me tenir serré contre lui, 

il me porta ainsi sur le sommet de l’arche 

qui est le passage de la quatrième à la cinquième digue.•129 

Là doucement il posa sa charge, 

doux sur le rocher accidenté et abrupt, 

qui serait aux chèvres un dur passage. 

D’ici, un autre vallon se découvrit à moi.•133

[Simon Magnus-  Basilique Sain-Sernin – Photo: Pierre Selim – CC0]

Notes