Chant XXXI

Le Chant est celui des Géants. C’est l’un d’eux, Antée, qui va déposer Dante et Virgile au fond de l’Enfer, sur le Cocyte gelé. 

1 – Une même langue d’abord me mordit,
de sorte que rougirent l’une et l’autre joue,
et puis m’offrit le remède ;

2 – J’entendis ainsi que la lance
d’Achille et de son père était cause
d’abord de méfait puis de bienfait.

3 – Nous tournâmes le dos à cette vallée de misère
par la rive qui la ceinture toute entière,
traversant sans aucune parole.

4 – Là il ne faisait ni nuit ni jour,
si bien que ma vue portait peu ;
quand j’entendis sonner fortement un cor,

5 – tant que tout son aurait paru faible,
que, remontant vers son origine,
je dirigeai mon regard tout entier sur un point.

6 – Après la douloureuse déroute, quand,
Charlemagne perdit le saint emblème,
Roland ne sonna pas si terriblement.

7 – Peu après avoir tourné la tête de ce côté,
il me sembla voir de nombreuses hautes tours ;
alors moi : « Maître, dis, quelle est cette cité ? »

8 – Et lui à moi : « Peut-être essaies-tu de regarder
trop profondément dans les ténèbres,
il advient alors que tu t’égares à imaginer.

9 – Tu verras bien, si tu arrives jusque-là,
combien les sens se trompent de loin ;
cependant je t’invite à presser un peu le pas. »

10 – Puis tendrement il me pris par la main
et dit : « Avant que nous ne soyons plus avancé,
afin que le fait ne paraisse pas moins étrange,

11 – sache que ce ne sont pas des tours, mais des géants,
et ils sont dans l’abîme à l’intérieur de la rive
tous du nombril aux pieds. »

12 – Comme lorsque le brouillard se dissipe,
le regard peu à peu distingue
ce que cache la vapeur qui dans l’air se condense,

13 – ainsi perçant l’air épais et obscur,
m’approchant de plus en plus du bord,
l’erreur me quitta et ma peur grandit ;

14 – mais, comme sur son enceinte ronde
Montereggioni se couronne de tours,
ainsi sur le bord qui entoure le puit

15 – se dressaient comme des tours à moitié de leur corps
les horribles géants, que menace
Jupiter quand il tonne encore du ciel.

16 – et je découvrais déjà la face de l’un d’eux,
les épaules et la poitrine et une grande partie du ventre,
et les deux bras le long des côtes.

17 – Nature c’est certain, quand elle abandonna l’art
de former des animaux pareils, fit bien
afin d’ôter à Mars de tels exécuteurs.

18 – Et si de faire des éléphants et des baleines
elle ne se repent pas, qui la regarde exactement,
la tient pour plus juste et plus sage ;

19 – car où les ressources de l’esprit
s’ajoutent à la volonté de nuire et à la force
les gens n’ont aucun recours.

20 – Son visage me paraissait long et large
comme la pina de Saint-Pierre à Rome,
et les autres membres étaient en proportion ;

21 – si bien que le rebord, qui lui faisait un tablier
du milieu vers le bas, nous en montrait tant
au-dessus, que pour atteindre les cheveux

22 – trois Frisons se vanteraient à tort ;
car je voyais trente grands empants
du tablier à l’endroit où l’on agrafe le manteau.

23 – « Raphèl maí amècche zabi almí »,
commença à crier la bouche bestiale,
à qui ne convenait pas de plus douces paroles.

24 – Et mon guide à lui : « Esprit stupide,
tiens-t’en au cor, et soulage toi avec
quand la colère ou une autre passion te prend !

25 – Cherche à ton cou, tu trouveras la courroie
qui le tient lié, oh âme confuse,
et voit le qui te barre ta large poitrine. »

26 – Puis il me dit : « Il s’accuse lui-même ;
celui-ci est Nemrod dont la mauvaise pensée
a fait que dans le monde ne s’utilise plus une langue unique.

27 – Laissons-le et ne parlons pas en vain ;
car chaque langue est pour lui
comme la sienne aux autres, personne ne la comprend. »

28 – Nous poursuivîmes donc notre voyage
tournant à gauche ; et à un trait d’arbalète
nous trouvâmes le second, plus affreux et plus grand.

29 – Quel fût le maître qui le ligota,
je ne sais le dire, mais étaient liés
par derrière le bras gauche et par devant le bras droit

30 – d’une chaîne qui le tenait serré
du cou au bas, en s’enroulant cinq fois
sur la partie découverte du corps.

31 – « Ce superbe voulut essayer
son pouvoir contre Jupiter suprême »,
dit mon guide, « et il en a tel mérite.

32 – Éphialte est son nom, il fit les grands exploits
quand les géants firent peur aux dieux ;
les bras qu’il pouvait lever, ne bougeront plus jamais. »

33 – Et moi à lui : « S’il se peut, je voudrais
que mes yeux fassent l’expérience
de voir l’immense Briaré. »

34 – Alors il me répondit : « Tu verras Antée
qui est près d’ici, qui parle et qui est détaché,
qui nous posera dans le fond de tout mal.

35 – Celui que tu veux voir, est beaucoup plus loin
il est enchaîné et fait comme celui-ci,
sinon qu’il a le visage plus féroce. »

36 – Jamais il n’y eut de tremblement de terre si puissant,
qui secoua une tour aussi fort,
que lorsque Ephialte se secoua.

37 – Alors plus que jamais je craignis la mort,
et la peur seule aurait pu me tuer,
si je n’avais pas vu les liens.

38 – Alors nous poursuivîmes plus avant,
et parvînmes à Antée, qui bien de cinquante aunes,
sans la tête, émergeait de la fosse.

39 – « Oh toi qui dans l’heureuse vallée
qui fit hériter Scipion de la gloire,
quand Hannibal avec les siens battit en retraite,

40 – rapporta plus de mille lions pour butin,
et qui, si tu avais participé à la formidable guerre
avec tes frères, par ce que l’on croit encore

41 – les fils de la Terre auraient vaincu :
pose nous en bas, n’en sois pas désolé,
là où le Cocyte est gelé par le froid.

42 – Ne nous renvoie ni à Tityre ni à Typhée :
celui-ci peut donner ce qu’ici l’on désire ardemment ;
donc penche-toi et ne tords pas le museau.

43 – Il peut encore te rendre célèbre dans le monde,
car il vit, et une longue vie l’attend encore
si la grâce ne le rappelle pas avant le temps. »

44 – Ainsi parla le maître ; et celui-là aussitôt
étendit les mains, et prit mon guide,
dont Hercule sentit jadis la grande étreinte.

45 – Virgile, quand il se sentit enlevé,
me dit : « Approche-toi, que je te prenne » ;
et il fît de lui et moi un faisceau.

46 – Ainsi semble s’incliner la Garisenda
quand on la regarde, quand un nuage passe
au-dessus, du côté inverse où elle penche :

47 – tel me parut Antée à moi qui était attentif
à le voir s’incliner, et ce fut le moment
où j’aurais voulu aller par un autre chemin.

48 – Mais avec délicatesse dans la fosse qui dévore
Lucifer avec Judas, il nous déposa ;
ainsi baissé, il resta peu,

49 – et comme le mât d’un navire il se leva.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.