Nabuchodonosor – Nabuccodonosor

Nabuchodonosor – Nabuccodonosor

Nabuchodonosor II régna sur l’Assyrie de 605 à 562 av. J.-C. Il succéda à son père Nabopolassar, roi et fondateur de l’Empire babylonien, dont il dirigea l’armée à la fin de son règne.

Au début de son règne, il voulut asseoir sa domination sur le Levant, et percevoir l’impôt des tribus de la région. Celui de la tribu de Juda ayant refusé, Nabuchodonosor prit alors sa capitale, Jérusalem. Les Assyriens s’emparèrent du trésor de la ville et décidèrent dit la Bible «de prélever d’entre les gens d’Israël quelques enfants de de race royale et de grandes familles.»1. Parmi ceux-ci Daniel, dont le “Livre” fait partie de l’Ancien Testament.

Dans La Divine Comédie, Dante fait allusion à Nabuchodonosor, au Chant IV du Paradis, évoquant sa «colère».

L’origine de l’ire du roi tenait à un rêve qu’il avait fait: «J’ai rêvé un rêve et mon esprit s’est troublé du désir de comprendre ce rêve.». Las, le roi avait oublié ce songe. Pourtant il demanda  aux sages de son royaume de l’interpréter. Or ceux-ci lui répondirent qu’il n’était pas en leur pouvoir de répondre car «nul ne peut la découvrir (la question) au roi, sinon les dieux dont la demeure n’est point parmi les êtres de chair»2

La fureur du roi fut telle qu’il ordonna de tuer tous les sages de Babylone, dont Daniel et les autres jeunes Hébreux déportés. Le prophète Daniel va alors révéler au roi sa vision, celui d’une grande statue composée de différents matériaux, dont les pieds étaient pour partie fer et pour partie terre cuite. Cette statue est évoquée au Chant XXIV de l’Enfer, lorsque Virgile décrit à Dante, l’origine des rivières de l’Enfer (V.103-114). Daniel va donc décrire très précisément cette statue avant d’ajouter: 

Tu regardais: soudain une pierre se détacha, sans que main l’eût touchée, et vint frapper la statue, ses pieds de fer et terre cuite et les brisa. Alors se brisèrent, tout à la fois fer et terre cuite, bronze, argent et or, devenus semblables à la bale sur l’aire en été: le vent les emporta sans laisser de traces. Et la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne qui remplit toute la terre. Tel fut le rêve et son sens nous le dirons.3

Après qu’il eût donné son interprétation, c’est-à-dire après la mort du roi le déclin progressif de l’Empire, la colère de Nabuchodonosor se calma.Il fit Daniel, nous dit le texte, «gouverneur de la province de Babylone et supérieur de tous les sages de Babylone».4

Durant son règne Nabuchodonosor II mena une guerre incessante contre les Égyptiens, avec de nombreuses campagnes en Syrie et en Judée. Sur le plan intérieur, il travailla à embellir, Babylone, la capitale de son Empire. Il serait notamment l’inspirateur des “jardins suspendus”, dont on n’a, à ce jour, retrouvé aucune trace. 

Nabuchodonosor est mort à Babylone en 562 av. J.-C., laissant un empire solide, qui sera conquis plus tard (en 539 av. J.-C.) par le roi de Perse Cyrus II, qui mettra fin de ce fait à l’Empire babylonien. 

  • Sources: Dante Dictionnary, Paget Toynbee, Oxford, 1848; Wikipedia.