Anchise

Anchise

Anchise est le père d’Énée qui est le fruit d’une union avec Aphrodite. Celle-ci lui avait caché qu’elle était une déesse. Elle ne le lui révélera que lors de la naissance d’Énée. 

L’une des scènes les plus connues de la vie d’Anchise est celle où il quitte Troie. La ville, en flammes, est tombée aux mains des Grecs. Il est porté sur les épaules de son fils Énée serrant dans ses mains les Pénates de la ville. La scène est ainsi racontée par Énée:

Toi, mon père, prends dans les mains les objets sacrés et les Pénates de la patrie. Pour moi qui sort à peine de ces rudes batailles et de ce carnage, il m’est interdit de les toucher avant de m’être purifié. 
À ces mots, j’étends sur mes larges épaules et sur mon cou baissé une couverture, une peau de lion fauve; et je me courbe sous mon fardeau. 
[Énéide, Livre II, 717-723)

Anchise mourra lors de l’arrivée de d’Énée en Sicile à Drépane [Trapani] et sera enterré sur le mont Eryx [à côté de l’actuelle ville d’Erice].

Mais pour Anchise l’histoire ne s’arrête pas là. Selon Virgile, il rencontrera son fils Énée aux Enfers, auquel il délivrera ses prophéties sur Rome et la grandeur de cette ville

  • SourcesDante Dictionnary, Oxford, 1848, Paget Toynbee; Énéide, de Virgile, Les Belles Lettres, 1961, traduction de André Bellessort; Wikipedia.