Le Purgatoire

purgatoire_purgatorio

Le Purgatoire — origine — CC A 4.0

En guise d’introduction

Le Purgatoire est le deuxième cantique de La Divine Comédie qui en compte trois, entre L’Enfer et le Le Paradis. Il compte 33 chants.

Lorsque Dante écrit le Purgatoire, cette notion est, pour l’Église, récente: elle n’a pas un siècle et elle a été fixée seulement lors du second Concile de Lyon de 1274:

Si vraiment pénitents, ils (les pécheurs) meurent dans la charité avant d’avoir, par de dignes fruits de pénitence, satisfait pour ce qu’ils ont commis ou omis, leurs âmes (…) sont purgées après leur mort, par des peines purgatoires ou purificatrices et, pour l’allégement de ces peines, leurs servent les suffrages des fidèles vivants, à savoir les sacrifices des messes, les prières, les aumônes et les autres œuvres de piété.1

C’est donc à cette notion nouvelle que Dante donne une forme et une représentation qui, encore aujourd’hui, marque notre imaginaire. Il tourne le dos, aux figures précédentes qui montraient un purgatoire souterrain, proche des visions classiques de l’enfer.

Il place son purgatoire dans l’hémisphère austral de la Terre, qui est, conformément à la représentation ptoléméenne, couvert d’un océan et donc inhabitable et inhabité. Il lui donne la forme d’une montagne isolée et escarpée. Elle a jailli de la mer lorsque Lucifer a créé le gouffre de l’enfer. «La terre qui auparavant s’élevait de ce côté (…) s’en vint dans notre hémisphère», explique Virgile à Dante au Chant XXXIV de l’Enfer (v. 122-124), c’est-à-dire dans l’hémisphère austral, à ce moment du voyage des deux poètes.

En raison de son origine, le mont du Purgatoire est précisément localisé: il se trouve pile à l’opposé de Jérusalem, le centre des terres émergées dans l’hémisphère boréal.

La géographie du Purgatoire

La géographie du Purgatoire imaginée par Dante est relativement simple:

  • l’anté-purgatoire (Chants I à IX) que l’on peut subdiviser en trois parties: la plage de l’île où les âmes sont accueillies par Caton d’Utique, avec un premier gradin puis un deuxième où se trouve la “vallée des princes négligents”, dernière étape avant le purgatoire proprement dit;
  • le purgatoire (Chants X à XXVII): cette partie du mont est entourée de sept grandes terrasses circulaires où les âmes des pénitents purgent leur peine; Virgile quitte Dante à la fin du Purgatoire, car n’étant pas baptisé il ne peut pas entrer au Paradis;
  • le paradis terrestre (Chants XXVIII à XXXIII) qui coiffe la montagne. C’est là que Dante retrouve Béatrice.

Le Purgatoire est l’opposé —dans tous les sens du terme— de l’Enfer. Dante et Virgile quittent les ténèbres malodorants de l’Enfer, et se retrouvent à l’air libre, et peuvent “revoir les étoiles”. Le temps en Enfer, le lieu des peines éternelles, est une notion abstraite. Il reprend dans ce deuxième règne tout son sens: le soleil tourne autour de la montagne et il se couche et se lève; il faut s’arrêter pour dormir car toute activité est proscrite la nuit… Les deux poètes qui dans l’Enfer descendaient de corniche en corniche a sinistra, ici montent de terrasse en terrasse a destra. 

La conversion des pécheurs

De même alors que les damnés de l’Enfer sont figés à l’emplacement où ils doivent accomplir leur peine éternelle, pour les âmes du Purgatoire tout est mouvement —certes lent, mais réel— et les peines temporaires. Ils sont au sens propre “en ascension” vers la béatitude. Leur temps de pénitence peut être raccourci grâce aux prières des vivants; d’ailleurs, les âmes que rencontrent Dante au long de son périple ne se privent pas de lui demander d’intercéder à son retour en leur faveur auprès de leur famille et de leurs proches. Ce lien très fort entre les morts et les vivants est sans aucun doute une novation dans la manière de raconter l’au-delà et fait écho à la définition de l’Église de ce “règne”.

Mais qui sont les âmes qui sont accueillies au Purgatoire? Ce n’est pas la gravité des péchés qui fait pencher la balance de la justice divine. Il n’y a en effet pas différence réelle entre ces deux gourmands que sont Caccio et Forese Donati, ou entre l’âme d’un tyran noyé dans le Phlégéton et celle de Manfred qui avoue: «Horribles furent mes péchés» (Chant III, v. 121).

La différence vient du repentir du pêcheur de son vivant, même si ce repentir est survenu au dernier moment, juste avant la mort. Mais pour Dante il ne s’agit pas seulement de reprendre la parabole des «ouvriers de la dernière heure», selon laquelle «les derniers seront les premiers et les derniers seront les premiers».2

Ce repentir n’est pas —ne peut pas être— simplement formel. Il implique une conversion, comme le dit explicitement le pape Hadrien V «Ma conversion, malheur à moi !, fut tardive», lorsque Dante le rencontre sur la terrasse des Avares et Prodigues (Chant XIX, v. 106).

Le Paradis terrestre est déserté

Car le Purgatoire s’inscrit dans la théologie chrétienne. L’ordre des péchés, remarque Enrico Malato, est inverse de celui de l’Enfer, il n’est plus régi par des principes philosophiques, ceux de l’Éthique à Nicomaque d’Aristote (Chant XI de l’Enfer). Dans l’Enfer écrit-il

l’on passe des péchés les moins graves aux péchés les plus graves, punis dans les girons les plus bas, plus proches de Lucifer, qui est le centre du mal et plus éloignés de Dieu, tandis que dans le Purgatoire, dont la cime s’élève vers le ciel et se rapproche de Dieu, on passe des péchés les plus graves des premières corniches aux péchés les moins graves des corniches les plus élevées.3

En fait, le long de ces terrasses ce sont les sept péchés capitaux que purgent les âmes des pénitents dans l’ordre suivant: orgueil, envie, colère, paresse, avarice, gourmandise et luxure.

La dernière étape du Purgatoire est le Paradis terrestre. Un lieu déserté depuis qu’Adam et Ève en ont été chassés, mais où Dante, que Virgile a quitté car il ne peut en franchir les portes va retrouver Béatrice lors d’une spectaculaire —et riche de symboles— procession.

Chant I
Antépurgatoire • Caton, gardien du Purgatoire • Purification.

Chant II
Antépurgatoire • L’ange nocher et la nef des âmes • Le chant de Casella

Chant III
Antépurgatoire • Les esprits au pas lent • Manfred

Chant IV
Antépurgatoire • Esprits négligents • Belacqua

Chant V
Antépurgatoire • Morts violentes • Repentis de la dernière heure. Jacopo, Bonconte et la Pia.

Chant VI
Antépurgatoire • Sordello • Imprécations contre l’Italie, l’Empereur, le Pape et Florence.

Chant VII
Antépurgatoire • La vallée fleurie • Quelques princes négligents.

Chant VIII
Antépurgatoire • Les anges gardiens • Le serpent • Corrado Malaspina.

Chant IX
Antépurgatoire • Le rêve de l’aigle • La porte du Purgatoire • Trois marches.

Chant X
1ère corniche • Orgueilleux • Exemples d’humilité sculptés dans la roche

Chant XI
1ère corniche
• Orgueilleux • La renommée n’est qu’un souffle de vent

Chant XII
1ère corniche • Orgueilleux • Exemples • L’ange de l’humilité

Chant XIII
2e corniche • Envieux • Paupières cousues • Sapia

Chant XIV
2e corniche • Envieux • Guido del Duca • Corruption de la vallée de l’Arno.

Chant XV 
De la 2e à la 3e corniche • Envie et Charité.
3e corniche • Colériques • Dante rêve.

Chant XVI
3e corniche • Colériques • Le libre arbitre • Confusion des pouvoirs.

Chant XVII 
De la 3e à la 4e corniche • Ange de la Paix • Théorie de l’amour • Ordonnancement du Purgatoire.

Chant XVIII
4e corniche • Paresseux • Amour et libre arbitre • L’abbé de San Zeno.

Chant XIX 
4e corniche • Paresseux • Le rêve de la sirène • L’ange de la sollicitude.
5e corniche • Avares et Prodigues • Les gisants • Le pape Adrien V.

Chant XX 
5e corniche • Hugues Capet et l’histoire des Capétiens • Tremblement de terre.

Chant XXI
5e corniche • Rencontre avec Stace • Explications sur le tremblement de terre.

Chant XXII 
De la 5e à la 6e corniche • Stace fut un prodigue • Sa conversion au christianisme.
6e corniche • Gourmands • Un arbre étrange.

Chant XXIII 
6e corniche • Gourmands • Forese Donati • La prière de Nella • Impudiques Florentines.

Chant XXIV
6e corniche • Gourmands • Piccarda Donati • Bonagiunta da Lucca et le dolce stil novo • Un second arbre.

Chant XXV
De la 6e à la 7e corniche • La génération du corps humain • La formation des ombres.
7e corniche • Luxurieux • Les ombres dans les flammes.

Chant XXVI
7e corniche • Luxurieux • Guido Guinizelli et Arnaut Daniel.

Chant XXVII
7e corniche • Luxurieux • L’ange de la chasteté • Le mur de feu.
De la 7e corniche au Paradis terrestre • L’ange du Paradis • Rêve de Dante • Lia et Rachel • Virgile parle.

Chant XXVIII
Paradis terrestre • La forêt divine • Le Léthé • Une belle dame • Le vent et l’eau, explications.

Chant XXIX
Paradis terrestre • La procession mystique: sept candélabres, vingt-quatre vieillards, animaux ailés, char tiré par un griffon.

Chant XXX
Paradis terrestre • Apparition de Béatrice et disparition de Virgile • Les reproches de Béatrice.

Chant XXXI
Paradis terrestre • Confession de Dante • Jugement sévère de Béatrice • Dante s’évanouit • Dante boit l’eau du Léthée.

Chant XXXII 
Paradis terrestre • L’arbre sec • Béatrice donne une mission à Dante • Transformation monstrueuse du char • Une putain et un géant.

Chant XXXIII
Paradis terrestre • Paroles encourageantes de Béatrice • Matelda conduit Dante et Stace boire l’eau de l’Eunoè • Dante prêt à monter vers les étoiles.